fbpx

Les technologies au service de l’éducation – Entretien avec Anne-Charlotte Monneret

Les technologies au service de l’éducation – Entretien avec Anne-Charlotte Monneret 1024 684 Le choix de l'école

Les technologies au service de l'éducation - Entretien avec Anne-Charlotte Monneret

Après 2 ans d’enseignement avec Le Choix de l’école, Anne-Charlotte Monneret poursuit son parcours dans l’éducation au poste de déléguée générale de l’association EdTech France. Dans cet entretien, elle revient sur son usage du numérique pendant ses années d’enseignement et partage sa vision quant à l’avenir des technologies en matière d’éducation.

Quels sont les avantages du numérique dans l’éducation ?

Le numérique peut être plus inclusif dans le sens où ça permet de s’adapter aux particularités cognitives et d’apprentissage de chaque élève. Par exemple, pour un élève qui présente des troubles de dyslexie, il existe plein d’applications pour l’aider à déchiffrer, à lire, à s’entraîner.

Ça permet une variété des supports, qui est le travail d’un enseignant pour essayer d’embarquer le plus de profils d’élèves possible dans un projet.

C’est aussi, parfois, faire un pas dans la direction de ces élèves décrocheurs par exemple. C’est souvent un moyen de les raccrocher parce que c’est quelque chose qu’ils connaissent, qu’ils utilisent. C’est un terrain de médiation.

Quels outils numériques as-tu utilisés quand tu enseignais ?

J’ai pu en utiliser en classe, notamment en cours de latin sur de l’enregistrement vocal pour faire des interviews de personnes historiques, des applications de vote aussi, du travail collaboratif. En fait, c’est surtout utile pour  faire le lien entre la maison et la classe.

Je pense que le numérique à l’école doit vraiment être vu comme quelque chose qui permet de plus grandes possibilités pédagogiques, mais qui n’est pas forcément d’utilité à chaque séance en fait. C’est vraiment au cas par cas, pour tel projet, selon tel profil d’élève, etc. Ça devrait être en fait dans la trousse à outils de l’enseignant.

Il y a aussi un enjeu sur l’acclimatation du corps enseignant à ces outils-là pour qu’ils puissent les utiliser avec leur plein potentiel. Il y a un gros travail sur l’éducation des familles vis-à-vis des outils pédagogiques à disposition des jeunes. Aujourd’hui, le temps d’écran est déjà là, et il y a plein de choses qui permettent aux jeunes d’apprendre, même sur leurs smartphones et même sur leur ordinateur.

Comment vois-tu l’avenir des technologies de l’éducation en France ?

Je crois beaucoup à la démarche de co-construction donc je crois aux tiers-lieux où se rencontrent des univers qui ne se parlent pas forcément : des enseignants, des chercheurs, des entrepreneurs, des collectivités locales. Et je pense que l’avenir de la EdTech, c’est justement d’essaimer à travers ces lieux physiques où les technologies de demain sont co-construites avec les utilisateurs finaux.

C’est ça la EdTech : comment le numérique se met au service de l’apprentissage et de l’expérience des apprenants ?

POUR ALLER PLUS  LOIN
> Lire l’article : Que faire après deux ans d’enseignement avec Le Choix de l’école ?

> Inscrivez-vous à la prochaine session d’information en ligne pour en savoir plus sur le programme Le Choix de l’école et poser vos questions aux enseignants accompagnés par l’association.

Candidatez en ligne pour faire votre première rentrée comme enseignant en collège dès septembre 2021 avec Le Choix de l’école.

Newsletter

Suivez nos actualités

Nous respectons les lois sur la protection de la vie privée