fbpx

Université d’été 2020 : quels rituels mettre en place dans sa classe ?

Université d’été 2020 : quels rituels mettre en place dans sa classe ? 1024 684 Le choix de l'école

Université d'été 2020 : quels rituels mettre en place dans sa classe ?

Pendant l’université d’été, les enseignants accompagnés par Le Choix de l’école ont assisté à un atelier sur les rituels à mettre en place dans sa classe, animé par Tony Cangan, directeur de SEGPA dans un collège à Montfermeil. C’est le cas notamment d’Ophélie, Thomas et Etienne qui feront leur première rentrée en collège d’éducation prioritaire en septembre.
Ils partagent les idées de rituels qu’ils pensent adopter avec leurs élèves.

Ce matin, vous avez assisté à un atelier sur les rituels à mettre en place dans sa classe, c’est-à-dire ?

Oui c’était une super matinée ! On a vu beaucoup d’éléments sur la ritualisation des consignes données en classe, sur les transitions pendant un cours, sur la gestion de l’espace et sur l’accueil des élèves.
Ophélie, future enseignante de lettres.

C’est très concret en fait ! On se projette déjà dans nos classes alors qu’on est à un mois et demi, deux mois d’y être. C’est intéressant parce que ça nous pousse à nous réunir aussi entre futurs profs. On a des sensibilités qui sont très différentes, donc des manières de faire qui vont être très différentes, et c’est génial de pouvoir s’en nourrir.
Thomas, futur enseignant de mathématiques.

Quel(s) rituel(s) aimeriez-vous adopter avec vos élèves ?

J’aimerais bien trouver un rituel d’accueil pour que les élèves puissent se dire « bonjour » entre eux le matin. Alors je ne sais pas encore comment le mettre en place mais je trouve ça très important que chacun se sente exister dès le début d’un cours. De même pour le « au revoir », je trouve ça important que les élèves disent « au revoir », et se disent « au revoir », et que je leur dise « au revoir », pour qu’il y ait un moment de début et un moment de fin qui soient un peu sacralisés.
Ophélie, future enseignante de lettres.

Sur le vouvoiement déjà ça me convainc de l’utiliser car autant il y a des points positifs et des points négatifs au tutoiement, autant le vouvoiement j’ai du mal à voir des arguments contre.
Thomas, futur enseignant de mathématiques.

Je pense qu’on peut retenir des prénoms aussi en faisant des jeux corporels, donc j’ai très envie dans ma classe d’arriver la première séance à créer un cercle et à faire un jeu des prénoms, qu’on apprend notamment au théâtre ou autre, parce qu’on apprend beaucoup mieux par le corps.
Ophélie, future enseignante de lettres.

Le petit clap, je veux vraiment l’essayer. Pour demander le silence notamment en début de séance, plutôt que d’aller s’égosiller et de dire « Taisez-vous ! Taisez-vous ! », alors que c’est très important de préserver l’outil de la voix, on utilise les mains, et on utilise le sens du rythme. Dès qu’on tape en rythme, ça va interloquer les élèves, et ils vont répondre. Donc on fait [claps avec les mains], et les élèves font [claps avec les mains]. Voilà… Ça capte leur attention, et je pense que ça va marcher. J’espère.
Etienne, futur enseignant d’anglais.

LES CANDIDATURES SONT OUVERTES !
Vous pouvez dès maintenant déposer votre dossier en ligne pour faire votre première rentrée comme enseignant en collège dès septembre 2021 avec Le Choix de l’école.

Newsletter

Suivez nos actualités

Nous respectons les lois sur la protection de la vie privée