fbpx

“J’aimerais transmettre aux élèves mon amour pour les maths.”

“J’aimerais transmettre aux élèves mon amour pour les maths.” 1024 684 Le choix de l'école

“J'aimerais transmettre aux élèves mon amour pour les maths.”

Après CentraleSupélec et une expérience dans le conseil chez Accenture, Alexandre se lance dans l’enseignement des maths en collège avec Le Choix de l’école. Son objectif : transmettre aux élèves sa passion des mathématiques.

Pourquoi t’être lancé dans l’enseignement avec Le Choix de l’école ?

Je suis ingénieur, diplômé de CentraleSupélec, et il y a cinq ans je suis parti vivre à New York pour faire un double diplôme avec Columbia University. Puis j’y suis resté trois ans pour travailler en tant que consultant.

En fait j’ai toujours adoré l’école, j’ai toujours aimé apprendre. Et puis j’ai vécu une expérience au Sénégal à Dakar où j’ai monté un projet dans l’éducation. J’avais adoré être au contact des élèves, des enseignants, de l’administration en général, et ça a été comme un déclic pour moi.

Pourquoi enseigner les mathématiques ?

Les maths sont très utiles. En faisant des maths, on développe des compétences comme la rigueur, l’analyse et l’esprit critique. Ces compétences seront utiles pour tout choix de carrière et pour toute orientation par la suite.

À titre personnel, je pense que les maths ont un côté moins discriminant et plus « méritocratique » que d’autres matières plus littéraires. Pour moi, résoudre un problème de maths c’est comme résoudre une énigme : il faudra appliquer une suite de règles et de théorèmes qu’on aura appris au préalable. Du coup le milieu socio-culturel infère peu. Il est moins un facteur de réussite que dans d’autres matières.

Qu’est-ce que tu aimerais réussir à transmettre aux élèves ?

J’aimerais réussir à transmettre à mes élèves une sorte d’amour pour les maths que j’ai. Je pense que mes professeurs ont eu un réel impact sur moi, sur mon développement personnel, et sur mon parcours académique par la suite. Donc j’ai envie à mon tour de transmettre les valeurs que l’on m’a inculquées et avoir cet impact-là sur des jeunes.

C’est comment la journée de sélection du Choix de l’école ?

J’avais adoré la journée de sélection. Les différentes épreuves te mettent vraiment dans le bain de ce que peut être une journée dans l’enseignement une fois arrivé dans un collège. Que ce soit la mini-leçon que l’on doit préparer à l’avance, que ce soit la mise en situation en groupe, où l’on est une sorte de conseil de classe où l’on doit interagir avec le reste de l’équipe pédagogique, ou alors la mise en situation individuelle, ces trois épreuves te font vraiment voir ce que peut être une journée dans l’enseignement.

Un conseil à celles et ceux qui hésitent à se lancer ?

Je leur dirais de postuler et de voir pendant la journée de sélection si ils ont aimé préparer cette mini-leçon et s’ils ont aimé réfléchir sur des mises en situation qu’il peut y avoir dans des collèges.

À la fin de la journée de sélection, on le sent, on le sait si on a envie de le faire ou pas. Et moi à la fin de journée, je savais que c’était un environnement dans lequel j’avais envie de travailler.

À lire aussi : le déroulement des journées de sélection expliqué par Sébastien, en charge de leur organisation.

POUR ALLER PLUS  LOIN
> Inscrivez-vous à la prochaine session d’information en ligne pour en savoir plus sur le programme Le Choix de l’école et poser vos questions aux enseignants accompagnés par l’association.

Déposez votre dossier de candidature en ligne pour faire votre première rentrée comme enseignant en collège avec Le Choix de l’école.

Newsletter

Suivez nos actualités

Nous respectons les lois sur la protection de la vie privée