fbpx
Aude alumni Le Choix de l'école

“Si je n’avais pas enseigné, je ne pourrais pas faire ce que je fais.”

“Si je n’avais pas enseigné, je ne pourrais pas faire ce que je fais.” 600 400 Le choix de l'école

Après deux années d’enseignement en collège REP, Aude a rejoint Synlab, une association agréée par le ministère de l’Éducation nationale.

“Si je n’avais pas enseigné, je ne pourrais pas faire ce que je fais.”

Diplômée de l’ESCP, Aude s’est lancée dans l’enseignement avec Le Choix de l’école. Alumna Le Choix de l’école, Aude est aujourd’hui chef de projets chez Synlab, une association agréée par le ministère de l’Éducation nationale. Une nouvelle mission où les compétences qu’elle a développées au collège lui sont précieuses.

Quelles sont tes missions chez Synlab ?

Je travaille sur un projet de formation pour 400 stagiaires et 50 nouveaux titulaires de l’académie de Créteil qui enseignent dans le primaire. L’objectif est de leur permettre de développer les compétences transversales du 21e siècle dans le primaire. Ce projet rassemble autour de la table une start-up, des chercheurs en neurosciences, les Écoles Supérieures du Professorat et de l’Éducation (ESPE) et le rectorat de l’Académie de Créteil.

En quoi ton expérience de professeure t’est utile ?

Mes deux années d’enseignement m’ont apporté une légitimité énorme pour continuer à travailler sur des questions d’éducation. À la fois pour échanger avec les enseignants et mettre en place leur formation, mais aussi pour travailler avec différents acteurs de l’éducation.

Je ne pourrais pas faire ce que je fais si je n’avais pas enseigné, si je ne connaissais pas la réalité du métier d’enseignant.

Plus spécifiquement, travailler en Réseau d’Education Prioritaire (REP) m’a aussi permis de développer une importante capacité d’adaptation. Aujourd’hui, je sais comment je fonctionne et j’ai beaucoup appris dans ma relation à l’autre.

Pourquoi avoir choisi de rejoindre Synlab après tes deux années d’enseignement ?

Au début je travaillais pour Synlab une demi-journée par semaine en même temps que mon métier de professeure en éducation prioritaire. C’est en juin 2018, alors que je terminais mes deux années dans le programme Le Choix de l’école, que Synlab m’a proposé de les rejoindre à temps plein. À cette époque, je voulais continuer à enseigner au collège et notamment avec des classes de 3e, pour travailler sur l’orientation après le collège et être professeure principale. Finalement, l’idée a fait son chemin, car j’avais aussi envie de mieux connaître le système de l’éducation nationale et ses différents acteurs, ce que le poste chez Synlab proposait.

Sortir de la salle de classe, prendre du recul, et comprendre comment fonctionne le système, était important pour moi.

Mais je pense revenir dans l’enseignement à court-moyen terme. Les élèves et la relation que j’avais avec eux me manquent un peu au quotidien.

Tu fais maintenant partie des alumni Le Choix de l’école. Ça veut dire quoi ?

Lors des événements alumni organisés par Le Choix de l’école, c’est comme si je retrouvais un groupe d’amis avec lesquels je partage un intérêt commun pour les questions d’éducation et auquel se joignent des intervenants qui nous ont accompagnés pendant nos deux années d’enseignement.

Maintenant, c’est aussi à nous, d’aider les nouveaux enseignants du Choix de l’école à faire leur entrée dans le métier, et à surmonter leurs appréhensions

Je participe aussi à l’élaboration d’ateliers pour la prochaine université d’été Le Choix de l’école sur la gestion de classe et les interactions enseignants-élèves.

POUR ALLER PLUS LOIN

  • Pour rejoindre la prochaine cohorte des enseignants accompagnés par Le Choix de l’école, candidatez en ligne.
Newsletter

Suivez nos actualités

Nous respectons les lois sur la protection de la vie privée