fbpx
photo tuteur Le Choix de l'école et enseignant accompagné

“Une relation de confiance se crée entre l’enseignant et le tuteur au fil des 2 ans.”

“Une relation de confiance se crée entre l’enseignant et le tuteur au fil des 2 ans.” 1024 684 Le choix de l'école

“Une relation de confiance se crée entre l'enseignant et le tuteur au fil des 2 ans.”

Qui sont les tuteurs Le Choix de l’école qui accompagnent les enseignants pendant deux ans ? Quel est leur rôle ?
Corinne est l’une d’entre eux. Depuis quatre ans, elle est tutrice pour les jeunes professeurs d’anglais qui débutent dans le métier avec Le Choix de l’école.
Elle-même enseignante en collège REP depuis six ans, elle explique pourquoi elle a eu envie de s’engager dans le projet de l’association.

“J’ai rencontré beaucoup d’enseignants contractuels en difficulté, faute d’accompagnement.”

En 2017, l’une des enseignantes de maths dans mon collège était accompagnée par Le Choix de l’école. Quand elle m’a parlé du projet de l’asso, ça a tout de suite fait écho avec mes valeurs. 

Tout au long de mon parcours comme professeure, j’ai eu des collègues contractuels qui, faute de formation et de soutien, étaient en grosses difficultés dans leur classe. C’est une situation qui m’a toujours interpellée.

De plus, j’avais envie de diversifier ma pratique et de m’orienter vers la formation en plus de l’enseignement. Donc l’idée d’être tutrice auprès de jeunes qui se lancent dans le métier m’a beaucoup plu.

“Nous accompagnons les enseignants pendant leurs deux premières années d’enseignement en collège.”

En tant qu’enseignante-tutrice, j’interviens sur plusieurs points : 

Tout d’abord la formation. Mon objectif est de faire bénéficier rapidement les enseignants des connaissances qui me servent réellement en classe, en tant que professeure expérimentée. Ce sont des connaissances spécifiques à la matière et aussi des connaissances sur des sujets plus transversaux comme la gestion de classe, la coopération entre élèves, le décrochage…

Les enseignants-tuteurs sont en quelque sorte les facilitateurs de l’auto-formation, c’est-à-dire qu’on donne des clés aux enseignants pour qu’ils puissent progresser en autonomie avec leurs classes.

Je les aide à prioriser les besoins des élèves et à répondre à leurs attentes, en leur donnant une boîte à outils dans laquelle ils peuvent venir piocher, et cela dès l’université d’été.

Ensuite, chaque jeune enseignant bénéficie d’un suivi personnalisé. Les tuteurs assistent régulièrement aux cours des enseignants, ils les observent en situation afin d’identifier leurs points forts en classe et les axes d’amélioration.

Chaque visite de tuteur est un moment attendu par l’enseignant. C’est un temps convivial d’échange qui permet à l’enseignant de progresser dans sa pratique.

Une relation se crée avec l’enseignant, on se construit avec l’autre au fil des deux ans. La notion d’échange est aussi super importante car on fait des retours dans les deux sens, on s’apporte mutuellement.

“Les enseignants ont besoin d’être accompagnés sur la gestion de classe dès le début.”

Les enseignants doivent être tout de suite capables de mettre en place un cadre dans leur classe et de faire adhérer les élèves. Autre priorité pour eux, comprendre leurs élèves mais aussi l’environnement qui sera le leur en tant qu’enseignants de l’éducation nationale.

Il est aussi important pour les enseignants d’être vite à l’aise avec la construction de séquences et l’évaluation de leurs élèves.

Tous ces sujets sont vus de façon très concrète dès l’université d’été en juillet et restent au cœur de la formation proposée par Le Choix de l’école à partir de la rentrée.

Dès la rentrée, les enseignants montent en compétences jour après jour, au fil de leurs pratiques en classe, et les tuteurs proposent des ateliers spécifiques au fur et à mesure de l’évolution de de leurs besoins.

Par exemple, à partir de novembre, ils participent à des ateliers pour se préparer au mieux à leurs premiers conseils de classe.

atelier sur la gestion de classe par un tuteur aux enseignants

“La relation entre le tuteur et l’enseignant évolue tout au long des deux années.”

En deuxième année, on se connaît bien, une complicité s’est déjà créée et les objectifs pour les enseignants ne sont plus les mêmes. Il s’agit pour eux d’approfondir ce qu’ils ont mis en place l’année précédente.

Et puis les enseignants se connaissent aussi mieux, ils savent mieux quel enseignant ils veulent être et surtout ne pas être. Ils commencent à savoir vers quelle pédagogie ils souhaitent se spécialiser et le rôle des tuteurs est de les accompagner dans cette démarche.

La deuxième année, c’est aussi celle où ils se posent la question de l’après. “Que vais-je faire après mes deux années d’enseignement avec le Choix de l’école ?”

Les tuteurs sont aussi là pour les accompagner dans cette réflexion. Pour les enseignants qui souhaitent poursuivre dans cette voie, l’association propose des ateliers CAPES, toujours encadrés par les tuteurs. Les enseignants qui souhaitent rejoindre un autre secteur sont aussi accompagnés par l’association pour réaliser leur projet professionnel.

Ce qui est génial aussi la deuxième année, c’est le parrainage qui se fait avec les nouveaux arrivants qui commenceront à enseigner l’année suivante avec Le Choix de l’école. Les enseignants participent grandement à leur intégration et les rassurent énormément.

LES CANDIDATURES SONT OUVERTES !
Vous pouvez dès maintenant déposer votre dossier en ligne pour faire votre première rentrée comme enseignant en collège dès septembre 2021 avec Le Choix de l’école.

Newsletter

Suivez nos actualités

Nous respectons les lois sur la protection de la vie privée