fbpx
niveau des élèves après des mois sans école

Un mois après la rentrée : quel est le niveau des élèves ?

Un mois après la rentrée : quel est le niveau des élèves ? 1024 684 Le choix de l'école

Un mois après la rentrée : quel est le niveau des élèves ?

Après cinq mois sans aller à l’école, quel est le niveau des élèves ? Julie enseigne le français depuis deux ans dans un collège d’éducation prioritaire à Épinay (93).
Cette année dans son collège, des évaluations ont été menées à la rentrée pour tous les élèves, de la 6e à la 3e. Julie partage les premiers apprentissages de ces évaluations.

Il y a des écarts à rattraper, mais ce n’est pas abyssal.

Ce qui est le plus flagrant pour moi un mois après la rentrée, c’est à quel point les élèves se sont dé-familiarisés avec le rythme scolaire en présentiel. Je le vois aujourd’hui dans ma classe, ils ont de grosses difficultés sur la gestion de l’attention par exemple.

Concernant l’apprentissage du français, en termes de lecture, de rédaction et de méthodologie, ça a été très dur de faire progresser tout le monde à distance. Les évaluations menées dans mon collège montrent qu’il y a des lacunes sur la maîtrise grammaticale et lexicale, dans tous les niveaux de classe.

C’était déjà le cas pendant le confinement mais là c’est encore plus criant, il y a un réel enjeu d’enrichissement du vocabulaire. À l’inverse, pour la compréhension orale et écrite, le niveau des élèves est plutôt bon dans l’ensemble.

Mais c’est surtout en maths que le niveau a baissé. Les évaluations révèlent un manque de maîtrise des savoirs fondamentaux, notamment sur les notions de grandeurs et de mesures chez les élèves de 6e. Donc il y a bien des écarts à rattraper, même si ce n’est pas aussi abyssal qu’on aurait pu le craindre.

Pour réussir à faire avancer tout le monde, la différenciation va plus que jamais être au cœur de ma pédagogie. Faire de la différenciation consiste à adapter mes cours aux différents niveaux des élèves au sein d’une même classe.

Je compte aussi sur la capacité des élèves à rebondir et progresser vite. Donc voilà, il faut qu’ils se remettent au travail.

Les 6e n’ont pas été préparés à leur arrivée au collège.

Je constate cette année que le changement de la perception du “métier d’élève” qui s’opère habituellement entre le CM2 et le collège, n’a pas eu lieu.

Les CM2 n’ont pas pu intégrer le cadre de valeurs et les repères propres au nouvel environnement qu’est le collège. C’est clairement lié au confinement qui a empêché les professeurs de préparer cette passation.

En temps normal, les CM2 visitent le collège et rencontrent les professeurs afin de se familiariser avec ce nouvel environnement. Conséquence cette année, les 6e sont moins matures, ils sont nombreux à ne pas être autonomes, par exemple ils ont du mal avec les changements de salles et de prof à chaque heure. Cela ralentit les apprentissages.

Les élèves ont gagné en autonomie et en capacité d’organisation.

Pour certains, le confinement a eu des aspects hyper positifs. Ils ont gagné en autonomie et certains ont une capacité d’organisation surprenante pour leur âge. Clairement, beaucoup ont appris à s’organiser seul pendant cette période, que ce soit pour récupérer et faire les devoirs, puis les renvoyer aux professeurs.

Ils sont beaucoup plus à l’aise avec les nouvelles technologies.

Aujourd’hui, les élèves savent écrire un mail, avec un objet correct et une pièce jointe.  Cela peut sembler anodin, mais il me semble que ça peut leur être très utile très vite. Autre effet inattendu, certains ont dû recopier beaucoup de cours ce qui leur a permis d’améliorer leur graphie et de s’habituer à la prise de notes.

J’ai une responsabilité supplémentaire en tant que professeure principale.

Cette année, je suis professeure principale d’une classe de 6e. J’ai bénéficié d’ateliers sur la posture du professeur principal avec Le Choix de l’école, donc aujourd’hui je me sens prête pour cette mission, et je suis heureuse de pouvoir endosser ce rôle.

J’espère entre autres pouvoir continuer d’approfondir la relation que j’ai commencé à instaurer pendant le confinement avec les élèves et les parents.

Au premier trimestre, j’ai aussi décidé de mettre les heures d’aide au travail personnalisé au profit des élèves qui ont le plus de difficultés, afin de pouvoir mieux les accompagner en petits groupes.

POUR ALLER PLUS  LOIN

> Inscrivez-vous à la prochaine session d’information en ligne pour en savoir plus sur le programme Le Choix de l’école et poser vos questions aux enseignants accompagnés par l’association.

LES CANDIDATURES SONT OUVERTES !
Vous pouvez dès maintenant déposer votre dossier en ligne pour faire votre première rentrée comme enseignant en collège dès septembre 2021 avec Le Choix de l’école.

Newsletter

Suivez nos actualités

Nous respectons les lois sur la protection de la vie privée